Les Pommes et les Bretons : une histoire d’amour qui dure depuis longtemps

pommes bretagne place des lices

La pomme n’est autre que le fruit symbolique de la Bretagne. Présente dans de nombreuses légendes et mythes, elle est indissociable de notre région pour bien des raisons. Les clients de notre hôtel à Rennes dans le centre nous posent souvent une question : pourquoi la pomme est-elle le symbole de la Bretagne ?

Figurez-vous que nous avons mené notre petite enquête, et s’il y a une chose qui est sûre, c’est que les pommes sont bien plus qu’un simple apport en sucre pour les habitants de notre belle région. Décryptage.

L’histoire énigmatique des pommiers dans la culture bretonne

Saviez-vous qu’avant 1960, les pommes représentaient la production agricole qui rapportait le plus aux maraîchers ?
En effet, la vente de pommes permettait aux agriculteurs de payer leurs fermage, impôts, terres et matériel ! Que cela soit en Haute-Bretagne ou en Basse-Bretagne, la valeur des terres et fermes n’étaient basée que sur le nombre, la taille et la qualité des pommiers.

Mais si la pomme est devenue le fruit symbolique par excellence de la Bretagne, apparaissant même dans une multitude de mythes et de légendes celtiques, c’est probablement grâce à l’évêque Magloire, né aux alentours de 525 en Grande-Bretagne.

Progéniture du saint Gallois Umbrafaël et élevé par saint Iltud, un proche du roi Arthur, Magloire fut poursuivi par une meute de païens et s’abrita dans un vieux pommier creux pour leur échapper !

Assoiffé, Magloire goûta par la suite à la douceur d’une pomme sucrée, ce qui donna naissance à la douce évêque, une variété de pomme jaune. D’ailleurs, jusqu’au 6ème siècle, les marais de Dol-de-Bretagne étaient envahis de pommiers aux fruits délicieux !

Oui, la Bretagne est littéralement tombée dans les pommes ! Nombreuses sont les références à la pomme dans la culture bretonne. Par exemple, dans la tradition celtique, la pomme octroie savoir, sagesse et parfois même immortalité à ceux qui la mangent.

Ce n’est pas un hasard si le prince celte Condla — fils du roi Conn —, se vit remettre une pomme en guise d’unique aliment ! Capable de protéger de la faim, de la soif, de la douleur et de la corruption, la pomme a toujours fasciné l’auteur J.R.R. Tolkien, qui s’est largement inspiré de ce met elfique dans ses ouvrages.

Qu’on se le dise, les pommes ont toujours été vertueuses, à l’image de celles qui naissent sur l’île d’Avallon, lieu de résidence des dieux et déesses, et où reposent les défunts héros et souverains d’ici et là. Cela est notamment le cas d’Arthur, sur lequel veille l’impérissable fée Morgane.

Lire aussi : 

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.