Rennes : la vérité sur les immeubles penchés de la place du Champ-Jacquet

Pourquoi les immeubles de la place du Champ-Jacquet sont-ils à ce point penchés ? Nous aussi, nous nous sommes « penchés » sur la question, et nous avons une réponse à vous donner.

rue leperdit immeuble penche rennes hotel des lices

Pourquoi les immeubles de la place du Champ-Jacquet sont-ils à ce point penchés ? Nous aussi, nous nous sommes « penchés » sur la question, et nous avons une réponse à vous donner.

Non loin de notre hôtel à Rennes centre, vous aurez constaté l’existence d’immeubles à pans de bois, notamment sur la place du Champ-Jacquet. Mais un détail vous a très certainement interloqué : pourquoi sont-ils penchés ?

Ont-ils toujours été comme cela ? Pourquoi rien n’est-il fait pour les stabiliser et leur redonner leur forme initiale ? Pour comprendre les origines des immeubles penchés de la place du Champ-Jacquet, un cours d’histoire s’impose.

Le secret bien gardé des immeubles de la place du Champ-Jacquet à Rennes

Pour les habitants des immeubles à pans de bois de la place du Champ-Jacquet, la vie est dure… En raison de leur forme particulièrement originale, ces derniers sont certainement contraints de poser des cales sous l’ensemble de leurs meubles. On en vient même à se demander comment de telles fondations sont parvenues à rester stables après tout ce temps !

Ce qui est sûr, c’est que les bâtisses à pans de bois situées le long de la place du Champ-Jacquet n’ont pas toujours été comme cela. Construits deux siècles après les célèbres maisons à colombages (les dernières datant du 15ème siècle), les bâtiments à pans de bois étaient initialement accoudés au rempart érigé la même époque.

Mais lorsque la rue Leperdit fut entièrement percée en 1828, les maisons à pans de bois et maisons en torchis ont naturellement commencé à s’effondrer… Ces dernières, qui accueillaient des familles très modestes, n’étaient de toute façon guère entretenues.

Le livre Rennes secret et insolite de Gilles Brohan, une vraie mine d’or !

Le livre Rennes secret et insolite de Gilles Brohan, paru aux éditions Les Beaux Jours, nous raconte l’histoire des immeubles penchés de la place du Champ-Jacquet avec brio.

Dans l’ouvrage, l’auteur nous apprend qu’à l’aube d’une violente révolte populaire — engendrée par la hausse des impôts sur le tabac, la vaisselle d’étain et le papier timbré —, l’épouse du gouverneur de Bretagne aurait eu le malheur de passer dans la rue Leperdit à bord de son carrosse.

La foule l’aurait arrêtée et lui aurait demandée de devenir la marraine d’un nouveau-né du quartier. Cette dernière accepta mais alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’enfant dans ses bras, on lui aurait jeté le cadavre pestilentiel d’un rat mort sur les genoux.
Fou de rage, le gouverneur fit expulser les familles qui habitaient rue Leperdit, et fit raser le tiers de ses maisons.

C’est donc vraisemblablement en raison de l’antagonisme exacerbé des habitants envers le gouverneur de Bretagne que les immeubles de la place du Champ-Jacquet demeurent aujourd’hui penchés.

Lire aussi : 

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.