Les Portes Mordelaises et ses remparts, vestiges de l’histoire de Rennes

Réaménagé en promenade, le rempart médiéval de Rennes aura droit à une seconde vie, l’occasion de découvrir les fameuses Portes Mordelaises si chères aux Ducs de Bretagne.

portes mordelaises rennes

Comme vous le savez déjà, notre hôtel à Rennes dans le centre se situe sur la Place des Lices. Il se trouve non loin des Portes Mordelaises, discrètes mais recelant d’ornements architecturaux qui valent le coup d’œil et qui nous rappellent l’histoire des Ducs de Bretagne.

Dans le cadre d’un réaménagement qui devrait aboutir d’ici à 2021, les Portes Mordelaises seront intégrées dans un circuit de promenade qui fera la jonction entre la Place des Lices et le Square Hyacinthe Lorette, lequel est sous la protection de la Tour Duchesne.

Transition entre le centre ancien et le Mail François Mitterrand — plus branché —, que nous cachent donc les Portes Mordelaises ?

Les Portes Mordelaises, joyau de l’histoire de Rennes

Tandis qu’elles feront prochainement l’objet d’une visite guidée proposée par l’Office de Tourisme et se transformeront en espace de vie avec un futur jardin et des salons de thé, les Portes Mordelaises constituent un symbole fort de l’histoire de Rennes.

Avant que les Ducs et Duchesses de Bretagne ne se faufilent par ces portes pour y être couronné(e)s (un cérémonial très codifié), ces dernières ont subi l’épreuve du temps et ont assisté à de nombreux conflits à travers les âges. Ainsi, il apparaîtrait que les Portes Mordelaises aient succédé à une porte antique construite à l’époque gallo-romaine, comme en témoignent diverses fouilles archéologiques.

Au XVème siècle, de nouvelles fortifications sont créées, et les Portes Mordelaises sont érigées afin de défendre l’entrée de la ville face aux nouvelles menaces, dans un contexte militaire marqué par la Guerre de Succession et la Guerre de Cent ans.

Les Portes Mordelaises sont ainsi accompagnées de canons et autres éléments d’artillerie. Par la suite, les deux remparts originels furent complétés par d’autres fortifications. Jusqu’au XVIIème siècle, quatre remparts permettent de défendre la ville avant que le périmètre fortifié ne soit finalement démantelé sur décision royale.

Les Portes Mordelaises : entre logements, prison et… discothèque !

De nos jours, il ne reste que deux morceaux de rempart. Vous pouvez les apercevoir en vous baladant entre la Place du Maréchal Foch et la Place Rallier du Baty. Certains éléments ont été préservés mais sont à peine visibles car dissimulés sous les sous-sols.

Parmi ceux qui sont visibles, il y a les morceaux du Délicatessen, une boîte de nuit installée dans l’ancienne prison Saint-Michel.

À noter que les Portes Mordelaises ont été davantage épargnées que les remparts. Souvent occupées, elles ont été entretenues d’année en année. Ainsi, après le terrible incendie de 1720, des sinistrés sont relogés dans les tours. Pendant la Révolution, les Portes Mordelaises font office de prison et sont renommées « Portes Marat ». Enfin, au XIXème siècle, des appartements y sont aménagés.

Lire aussi : 

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.